RZN City Ales, nichée au cœur de la ville

RZN City Ales, 16 square de la Rance, Rennes-

logo-brasserie-rzn-city-ales-200x200

Chez les Auvitu, il y a Juliette, rencontrée dans la Sarthe, lors d’une autre vie. Et puis, il y a Clément, brasseur à Rennes. Alors quand une de vos connaissances a un grand frère qui fabrique de la bière, nom d’un Pochtron, on se dépêche de le rencontrer !

La Microbrasserie RZN City Ales est, en toute honnêteté, un endroit que je n’aurais pas songé à visiter spontanément. Trop feignante et snob pour porter de l’intérêt à une bière artisanale, vendue ailleurs que dans mes bistrots habituels.

Mais il faut l’avouer, la démarche de la microbrasserie m’intrigue et ma curiosité l’a emportée sur ma méfiance: j’ai donc passé quelques moments en compagnie de Clément Auvitu, dans son sympathique commerce-brasserie à la déco vintage. J’ai ainsi parfait ma culture bièresque, en compagnie d’un passionné, et je vous en fais profiter.

***

Qu’est-ce qu’une microbrasserie ?

C’est tout simplement une fabrique de bières, mais dont les volumes restent modestes. RZN City Ales est la seule brasserie à Rennes, en plein centre-ville. C’est un choix de ma part: je voulais réintroduire cette culture à Rennes et c’était important pour moi de faire partie de la vie d’un quartier. Je distribue donc exclusivement sur Rennes et l’Ille-et-Vilaine, mais cela implique forcément un espace plus contraint.

J’ai découvert Rennes pendant mes études, comme beaucoup, et je ne l’ai plus quittée depuis. J’aimerais également pouvoir me fournir en matières premières locales, mais pour l’instant, il n’existe qu’une seule malterie en Bretagne, c’est impossible.

Et c’est difficile de produire de la bière ?

Pas tant que ça ! J’ai d’ailleurs démarré mes premières expériences dans ma chambre d’étudiant ! Il suffit de quatre ingrédients pour faire une bière: de l’eau, du malt d’orge, du houblon et de la levure. Avec le matériel adéquat, il n’y a plus qu’à suivre la recette:

  • On mélange le malt concassé avec de l’eau chaude pour extraire les sucres.
  • On porte ensuite ce jus sucré à ébullition et on y ajoute le houblon.
  • Viennent ensuite les levures et une attente de 6 semaines

La production se fait toute l’année, sauf l’été à cause des températures trop élevées pour la fermentation, et je brasse environ 3 fois par mois.

Je produis 3 bières annuelles et parfois des bières de saison, selon l’envie.

Qui est ta clientèle ?

50% de la vente est directe, ici, à la brasserie. Mais on trouve aussi mes bières chez les professionnels rennais et des environs. Ce sont des bars, le papier timbré (rue de Dinan), Les grands gamins (sur le Mail), mais aussi des restos et des caves comme La cave à flots à Cesson. Au début, il a fallu démarcher mais, désormais, le bouche à oreille a pris le relais.

A la brasserie, je propose aussi quelques produits dérivés aux couleurs de RZN, des bières locales et des stages de brassage.

J’ai démarré avec 40 hectolitres de production en 2016, à la création de la brasserie. On a atteint 65 hectolitres en 2017 et je vise les 90 en 2018, le maximum de ma capacité.

Une bière ou un bar à nous conseiller à Rennes ?

Je suis, et ai toujours été, un grand amateur de Pale Ale. C’est la bière que j’ai toujours appréciée et que j’ai donc logiquement choisie de produire. J’ai une nette préférence pour les Real Ales comme la Brew By Numbers (BNB pour les intimes). Et forcément, mes bistrots rennais préférés sont des bars à bières. Je citerai, entre autres, les incontournables Amrock (rue de Brest) et Black Bear (rue de St-Malo, à la place de feu La Bernique).

Quel bilan tires-tu de cette expérience ?

Sur le plan personnel et humain, c’est tout ce que j’espérais et plus encore. D’un point de vue financier, je n’arrive pas encore à me dégager un salaire mais ça ne saurait tarder ! J’espère même pouvoir embaucher de l’aide, à terme, car pour l’instant, je fais tout seul, même si les copains viennent donner des coups de main ponctuels. Bref, je n’ai aucun regret et j’ai le bonheur de pratiquer une activité où j’en apprends encore tous les jours. La bière ne cessera, je crois, jamais de me fasciner.

***

Merci à Clément et longue vie à la brasserie RZN ! C’est grâce à ce genre d’initiative qu’on aime vivre à Rennes.

N’hésitez pas à passer le voir, square de la Rance, du jeudi au samedi, de 17h30 à 19h. Vous pourrez faire les curieux en jetant un œil à la salle où la magie s’opère. J’ai personnellement un petit faible pour la Vieux Canal

Une réflexion sur “RZN City Ales, nichée au cœur de la ville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s